Bordeaux : il conduit sous médicament et percute mortellement une femme, deux mois de prison avec sursis

-

Par France Bleu Gironde,
Vendredi 7 avril 2017 à 21:31

Un conducteur a tué une femme en juin dernier à Saint-Sulpice et Cameyrac. Il conduisait sous l'emprise de médicaments, sans en connaître les dangers. Il a été condamné vendredi à un mois de prison avec sursis et de six mois de retrait de permis par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux.

Une question a marqué l'audience : "Qu'est-ce qui s'est passé ce jour-là ?". L'accident s'est produit dans une courbe très douce. "N'importe qui pourrait la prendre à 130", plaisante le juge. Le véhicule percuté est garé sur un terre-plein, mais ne gêne pas la route. La visibilité est bonne, le prévenu n'a pris aucune drogue, pas d'alcool non plus. La circonstance retenue est celle de la vitesse. Mais le président de l'audience n'est pas convaincu.

Une absence provoquée par un médicament

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, j'ai eu une absence", explique le prévenu à la barre. Il est fébrile, gêné, encore sous le choc. On l'entend à peine, le juge lui demande de parler plus fort. C'est l'avocate du prévenu, Maître Dominique Bastrot qui apporte un élément de réponse. Le jeune majeur s'est fait opéré dix jours avant l'accident d'une péritonite. Il prend un traitement antalgique à sa sortie, un médicament opiacé, à base d'opium. "Personne ne lui a dit de ne pas conduire, l'infirmière lui donne l'ordonnance à la sortie de l'hôpital sans lui donner aucune information", insiste l'avocate. Car si l'antalgique soulage la douleur, il réduit aussi la vigilance, et peut provoquer de réelles absences, comme ça été le cas ce jour-là. Une absence qui aura été fatale pour la victime de l'accident. Et traumatisante pour le prévenu. "Je regrette de ne pas avoir lu les notices, d'avoir pris le volant", confie le jeune homme. Encore traumatisé, il fond en larmes à la sortie de l'audience. Il est condamné à deux mois de prison avec sursis et son permis de conduire lui est retiré pendant six mois. Il restera marqué par cette accident, il a confié à son avocate après l'audience: "Tous les gens que j'aime, je leur dis regarde les notices des médicaments avant de prendre le volant. Mon objectif maintenant, c'est de protéger les gens que j'aime de ça." 
Mégane Fleury
Lien vers l'article :Bordeaux : il conduit sous médicament et percute mortellement une femme, deux mois de prison avec sursis

Partager cet article sur

Commentaires

Rédigez votre commentaire :

<% errorMessage %>
<% commentsCtrl.successMessage %>
<% commentsCtrl.errorMessage %>

Les réactions des internautes

<% comment.display_name %> a réagit le <% comment.full_date %>

  • <% subcomment.display_name %> a répondu le <% subcomment.full_date %>

Répondre à ce fil de discussion
<% errorMessage %>
Aucun commentaire n'a été déposé, soyez le premier à commenter !